23
Août

L’abeille noire d’Ouessant, elle est unique

abeille noire
écrit par GDS
0 commentaire

L’ abeille noire d’Ouessant n’est pas une abeille pas comme les autres, elle est même exceptionnelle et unique en Europe.

Ses principales caractéristiques

  • Elle est issue d’une race pure d’un écotype local breton de l’ Abeille Noire d’Europe occidentale (Apis mellifera mellifera) .
  • Sa force réside dans l’absence de contamination par le varroa, elle présente un caractère sanitaire remarquable.
  • Son berceau d’origine se situe en Bretagne et Pays de Loire.
  • Elle vit en Bretagne, sur l’île d’Ouessant, lieu préservé ou elle dispose d’une alimentation (pollen) diversifiée, sans contact avec les produits phytosanitaires (absence de culture intensive sur l’île).
  • Elle possède une grande taille, un abdomen large et volumineux, une pigmentation sombre ce qui lui permet une meilleure absorption des rayons solaires et des poils longs. Ces deux caractéristiques lui facilitent la tâche pour transporter le pollen dans les intempéries. Ses ailes et ses muscles thoraciques puissants lui permettent de travailler dans le vent ainsi que de transporter des charges de pollen ou nectar importante.
  • Résistante et puissante, elle est particulièrement adaptée à la flore et au climat breton.
  • C’est une abeille douce et sereine sur les îles qui peut, cependant,  se comporter de façon plus agressive sur le continent.

Des capacités hors normes

  • L’ abeille noire profitent pleinement d’un écosystème riche et préservé exempt de pollution agricole. La flore variée arrosée par les embruns permet à l’abeille noire de produire un miel d’exception souvent remarqué et qualifié de meilleur miel du monde. Douée d’une vivacité de développement, d’un dynamisme hors norme et d’une capacité de production étonnante, elle évolue dans une nature préservée qui lui permettent d’exprimer pleinement ses capacités.
  • Son aire géographique de prospection pour la récolte du pollen est nettement supérieure à celui que l’on imaginait. Il est égal, non pas à trois kilomètres mais à dix kilomètres !
  • La reine vivrait 7 à 8 ans quand sa cousine d’Europe atteint difficilement 4 ans.

L’ abeille noire d’Ouessant : une espèce protégée

Labellisée « réserve naturelle de la biosphère » depuis les années 1980, l’île d’Ouessant jouit d’une qualité environnementale exceptionnelle et mérite largement son titre de haut lieu de protection de la biodiversité.
A l’initiative de quelques apiculteurs bretons, les abeilles d’Ouessant, aux capacités productives et sanitaires reconnues, sont protégées. Depuis 1978, ils veillent à la sauvegarde de cette abeille noire, l’une des rares espèces en Europe à n’être porteuse d’aucun virus ou maladie.

Depuis plusieurs années, des millions d’abeilles disparaissent partout dans le monde. 
Par exemple, en France, le taux de mortalité hivernal des abeilles est passé de 3 ou 5 % 
à plus de 30 %. L’ abeille noire d’Ouessant, en véritable sauveuse, s’exporte aux quatre coins de l’Europe pour pallier à cette disparition redoutée du premier pollinisateur de la planète. L’enjeu est de taille puisque l’abeille contribue à la reproduction de 80 % des espèces de plantes à fleurs, elle est donc essentielle au maintien de l’équilibre des écosystèmes et de notre agriculture.

L’Association Conservatoire de l’Abeille Noire Bretonne

Nous devons la création de cette association à un Ouessantin, Georges Hellequin qui, avec quelques apiculteurs du continent, a souhaité faire face à l’invasion fulgurante du varroa en 1990. Depuis, de nombreux bénévoles ont pris le relais avec pour objectif la protection, la sauvegarde et le développement d’une abeille dont les qualités sont exceptionnelles.
L’association a fêté ses 25 ans du Conservatoire en septembre 2015.

On n’a plus qu’à souhaiter longue vie à l’Abeille Noire d’Ouessant !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *