11
Juil

Orientation // Les métiers de l’élevage

écrit par GDS
0 commentaire

Un préalable : être passionné

Être éleveur c’est avant tout être passionné. Il faut aimer les animaux et être au contact de la nature. Il faut également être prêt à se mettre au service du développement de l’animal tout du long de sa carrière. Bien-être animal, bonne santé, maîtrise de l’environnement tels sont les sujets de préoccupation quotidiens pour un éleveur, qu’il soit éleveur de bovins, ovins, caprins, équins, apiculteur…

Avoir le sens des responsabilités

Devenir éleveur c’est également avoir un sens aigu des responsabilités.
Responsable d’une exploitation signifie être un véritable chef d’entreprise, un gestionnaire capable d’anticiper, prévoir et décider mais aussi de travailler en équipe avec ses associés ou diriger des salariés.

Aimer la diversité et être capable de s’adapter

La maîtrise de son élevage passe par la surveillance de la santé de son cheptel, le soin porté à l’alimentation, la bonne gestion du pâturage, la traite animaux, l’intérêt pour la génétique et la sélection des animaux reproducteurs. 

Matériel et bâtiment doivent être également sources d’intérêt pour l’éleveur, ils sont, en effet primordiaux pour la bonne conduite de l’élevage ainsi que pour les récoltes.

En tant que chef d’entreprise, l’exploitant doit suivre comptabilité, gestion de la trésorerie, activités commerciales, management d’équipes, gestion du personnel, suivi juridique et de la réglementation, suivi technico-économique de l’ensemble des activités de son entreprise dans le cas d’une exploitation mixte.

Qualités requises pour le métier d’éleveur

  • Capacités d’analyse et sens de l’observation
  • Capacité à prendre des décisions
  • Maîtrise des techniques d’élevage et des techniques fourragères
  • Connaissances en agronomie et en agriculture
  • Patience
  • Polyvalence
  • Autonomie
  • Sens du relationnel

Intégrer une filière dynamique

Dynamisme économique, dynamisme technique, dynamisme des territoires…intégrer la filière de l’élevage signifie participer à la vitalité économique et sociale du pays.

Fonctions possibles

  • responsable d’exploitation
  • ouvrier agricole
  • technicien d’élevage
  • responsable d’élevage (ovin / équine / caprin / bovin / porcin…)
  • inséminateur
  • technico-commercial
  • contrôleur laitier
  • conseiller d’élevage
  • contrôleur de performance
  • vétérinaire

VRAI OU FAUX ?

« Les métiers de l’élevage ne nécessitent pas ou peu de qualification »

FAUX

80 % des jeunes professionnels ont un Bac ou plus. Le niveau de technicité des matériels et les connaissances requises en gestion et agronomie exigent un bon niveau de formation.

Recrutement d’ici 2018

4500 éleveurs bovins viande

4000 éleveurs ovins.

Liens utiles
http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/etre-agriculteur-notre-vocation-jeunes-futurs-agriculteurs-202-117766.html

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Agriculture-des-competences-nouvelles

http://pedago.produits-laitiers.com/

http://www.concours.agriculture.gouv.fr/

http://www.jedeviensberger.com/

http://www.lesmetiersducheval.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *