30
Juil

Biosécurité en élevage : audit et action !

écrit par GDS
0 commentaire

Félix Mahé, expert biosécuritéLes bonnes pratiques avec Félix Mahé, expert
Biosécurité GDS Bretagne

Qu’est-ce que la biosécurité en élevage ?

Dans les élevages, la biosécurité est le dispositif constitué par l’ensemble des mesures de protection efficaces de l’élevage contre les risques d’introduction d’agents pathogènes provenant de l’extérieur mais aussi contre la dissémination de ceux-ci dans le périmètre physique même de l’élevage, et leur sortie vers d’autres élevages et l’environnement.

Pourquoi est-ce très important au sein d’une exploitation ?

La biosécurité est le pilier prévention de la maîtrise des dangers sanitaires qui peuvent toucher les élevages. Il s’agit bien de se prémunir de l’entrée et la sortie des agents pathogènes et d’éviter ainsi pour tout éleveur des pertes économiques parfois très lourdes.

Associée aux outils de surveillance (analyses sur animaux , contrôle des mouvements…), elle permet de protéger la santé de nos animaux d’élevage. 

Quels sont les services proposés par GDS Bretagne en matière de biosécurité ?

L’audit de biosécurité

GDS Bretagne propose depuis 2019 une visite chez tous ses adhérents afin de réaliser un audit complet des pratiques et des équipements présents sur son élevage.
Cet audit est un nouveau service proposé aux éleveurs.

La formation

Des journées de formation des éleveurs dès fin 2020 seront organisées en collaboration avec les vétérinaires (dans le cadre de l’Alliance GTV GDS Bretagne).

Quelles sont les principales étapes de l’audit biosécurité proposé par GDS Bretagne ?

  • Une visite d’audit de l’élevage fait par un (une) conseiller(ère) spécialisé(e) permet de faire avec l’éleveur le point sur la maîtrise des risques et de lui proposer des améliorations.
  • Un rapport personnalisé accompagné de fiches techniques explicatives.
  • La fourniture de quelques équipements de base (panneaux de signalétique,…).
  • Le  suivi de l’élevage sur la mise en pratique des évolutions conseillées à l’aide de points d’étape réguliers avec les éleveurs.

Quels sont les points d’amélioration possibles au sein de l’élevage ?

désinfection des bottesPlusieurs actions peuvent être mises en place pour créer les « réflexes » de biosécurité.

1 – La protection de l’élevage contre le « risque intervenants externes »

Cela consiste à canaliser les allers et venues des intervenants sur l’exploitation avec des panneaux informatifs, un plan de circulation, un parking à l’extérieur, un dispositif  de nettoyage et désinfection des bottes et des véhicules.

 

 

2 – La protection de l’alimentation des bovins particulièrement les stockages de céréales et de concentrés.

3 – L’intégration des pratiques d’hygiène dans le planning des opérations quotidiennes ou périodiques.

  • Le nettoyage et la désinfection du matériel de distribution de l’alimentation,
  • La désinfection des silos de stockage,
  • Le nettoyage et désinfection de circuits d’eau…

4 – La protection des jeunes

  • Les jeunes veaux, par exemple, doivent être tenus à l’écart des adultes pendant le premier mois.
  • La nurserie doit être régulièrement désinfectée.

 

La biosécurité est applicable dans tout type d’élevage en adaptant les mesures pratiques.


La mise en place d’un dispositif biosécurité lors des fermes ouvertes

GDS Bretagne propose à ses adhérents qui accueillent du public un accompagnement spécifique « porte ouverte » :

  • En identifiant les zones clés (accueil et sortie des visiteurs, parking, zones à interdire) et en proposant un sens de circulation sécuritaire
  • En fournissant et en installant les pédiluves et la signalétique (panneaux, rubalise) le jour J »

En savoir plus : consultez le n° 21 du Kiosk

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *