29
Sep

Les agriculteurs bretons se mobilisent contre le gaspillage

SOLAAL - journée nationale du don agricole
écrit par GDS
0 commentaire

C’est à l’appel de l’association Solaal, qui depuis déjà 2013 facilite le lien entre donateurs des filières agricoles et associations d’aide alimentaire, que plusieurs agriculteurs bretons ont répondu mi-septembre. L’initiative est soutenue par l’Ademe Bretagne et la Chambre régionale d’agriculture. Il faut dire que l’enjeu est de taille puisque, selon, une étude de L’ADEME 10 millions de tonnes de produits sont gaspillées par an. Et 32 % le sont au moment de la production.

Le don agricole : une solution pour valoriser les pertes ou invendus

Donner c’est refuser de jeter. Souvent les pertes les plus importantes concernent les fruits et les légumes. 
Déjà 8 500 tonnes de denrées ont été redistribuées à des associations comme les Restos du Coeur, la Banque alimentaire ou le Secours populaire via les 14 antennes Solaal en France. Pommes, pommes de terre, concombres, céleri… les légumes ou fruits invendus ou invendables car non conformes aux critères de calibrage, sont ainsi redistribués via les antennes relais de l’association.

Une action solidaire pour soutenir les personnes en difficulté

Donner c’est aussi participer à l’effort collectif de solidarité et soutenir les associations d’aide alimentaire dans leur travail quotidien auprès des plus démunis.
 Par exemple, Jean-Luc Moulin, agriculteur à Saint-Malo, accueille depuis un an, des glaneurs dans son champ. Une dizaine de personnes en réinsertion sociale ont pour mission de récolter à la main ce que la machine de Jean-Luc a laissé passer. Cela représente 250 kg de pommes de terre. 
Son action évite le gaspillage et facilite l’insertion sociale de personnes qui peu à peu reprennent goût au travail.

Comment ça marche ?

En savoir plus sur Solaal

http://www.casuffitlegachis.fr/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *